Chargement... Merci de patienter quelques secondes...

            

soleil louis XIVDE L'EDIT DE NANTES A LA REVOLUTIONcocarde

L'EDIT DE NANTES

l`édit de nantesdragonnade

Le roi Louis XIV, ayant une politique anti-protestant, eu l'idée de supprimer petit à petit les droits qu'ils avaient gagnés.
Jusqu'au fameux 18 octobre 1684 où le roi révoque l'édit de Nantes,ce qui va déclencher la guerre d'Augsbourg.

Les vallées vaudoises du Queyras se révoltent en 1686.
Les vaudois vaincus et massacrés,partent se réfugier en Suisse et en Allemagne.

L'EMBRUNAIS EN GUERRE DURANT L'ETE 1692

C'est ainsi que l'Embrunais voit arriver par le Guillestrois l'armée de la ligue d'Augsbourg qui est commandée par Victor Amédée II de Savoie, elle est formée de bataillons Allemands,Espagnols et Savoyards tous bien équipés pour le siège (environ 7 000 hommes).
Ils commencèrent par attaquer les villages autour de la cité.      

victor amédé II savoieVictor Amédée II de Savoie

Mais Embrun elle, à très peu d'hommes et de matériels pour défendre la garnison (environ 2 000 hommes).

En gros les forces de l'assiégeant était 3 à 4 fois plus nombreuses que celle de la ville.



LE SIEGE DE LA CITE ET SA CAPITULATION

Le siège commença le 7 août,les Allemands s'installèrent au Nord, tandis que les Espagnols faisaient de même à l'Est de la ville,avec le but de faire sauter à coups de canons ou de mines les murailles et bastions afin de s'introduire dans la ville.
Tout cela en vain, car les soldats sortaient la nuit pour attaquer les tranchées ennemies.
Même les tirs de canons étaient sans effet sur les défenses.

 cannonier
  La résistance d'Embrun touche à sa fin le 16 août, faute de munitions !

Elle se rendit avec les honneurs:

- 2 000 ennemis perdus contre 130 pour Embrun.  Ils eurent l'autorisation de partir sur Grenoble drapeaux déployés et tambours battants.   
Malgré le paiement de contributions aux vainqueurs, les villages aux alentours de la cité furent pillés et brûlés.


EMBRUN PLACE FORTE DE VAUBAN ET CONTRUCTION DE MT DAUPHIN (1693-1700)

 

 Louis XIV horrifié de voir ses terres envahies ordonne au maréchal Vauban de fortifier les frontières du royaume.
  Louis XIV

Vauban visite la place forte en octobre 1692 et ne fut guère enchanté par la ville "une des plus mauvaise place qui se puisse voir ".
C'est alors qu'il créa les nouvelles fortifications de la ville,mais aussi il eu l'idée de bâtir sur le plateau d'Eygliérs une forteresse qui allait s'appeler Mt Dauphin (Inscrit depuis 2008 au patrimoine mondial de l'UNESCO).

mt dauphin Mt Dauphin


De cette époque subsiste :

- Certaines ailes du palais de l'archevêché ( Centrale, et aile nord).
- Quelques murailles,la caserne De Laroche,la Manutention et la poudriére,l'ancienne prison municipale (aile sud de la mairie 1770).
- En mars 2011,lors de fouilles préventives de L'INRAP, dans l'ancienne chapelle des Capucins (futur centre d'art contemporain), les archéologues ont pu dater l'édifice grâce à la découverte d'une plaque datant de 1647.
muraille vauban
Ancienne muraille
 
La plupart des fortifications de cette époque ont été détruites au XIXe siécle pour agrandir la ville et pour laisser passer la voie de chemin de fer, PFFF !!! :(



CONCILE D'EMBRUN 1727

Le dernier concile provinciale de France se déroula à l'archevêché du 17 août au 28 septembre 1727.
"Les archevêques furent salués par la garnison,au son des cloches et des salves de canons,(...),les archevêques rentrèrent dans la cathédrale noire de monde". 
il reste une trace de ce concile :
Il sagit de l'autel à "la romaine" ainsi que les grilles qui l'entourent, dans N-D du Réal.
concileRegistre du Concile d'Embrun

Durant la fin du XVIIIe siécle,Embrun tombe dans un profond sommeil la population y est de 3 000 hab. , les ressources agricoles y sont maigres et la population est peu aisée.

La place forte vit repasser les troupes de France parties se battre en Italie en 1704-1706 (sous Louis XIV) et en 1741-1748 (sous Louis XV).


EMBRUN DURANT LA REVOLUTION

La ville s'engagea mollement dans la révolution.Durant la Terreur les députés des Hautes-Alpes ne votèrent pas la mort du roi Louis XVI.
Aucune goutte de sang ne sera versée dans l'Embrunais.

guillotine La guillotine

 La cathédrale devient le temple de la raison,ses cloches sont fondues en Mai 1794 pour finir en canons.
Un chêne de la république est planté place St Marcellin (qui est encore visible).   
Le 27 juin 1799,le pape Pie VI se reposa dans les murs de la cité,il fut accueilli par tout les habitants venus l'acclamer.    
Durant l'été 1799 l'Embrunais voit passer l'armée d'Italie partant se battre dans les vallées de la Durance et de l'Ubaye pour défendre les frontières de la jeunes république contre les troupes de la coalition.
armé d`iralie L'armée d'italie

 

 

 







 



 


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement