LE MONNAYAGE D'EMBRUN

preteurs argent moyen âge


La cité frappa des monnaies du XIIe siécle au XVe siécle.

I) Les premiéres monnaies furent émises durant son appartenance au marquisat de Forcalquier sous Bertrand II (1150-1208), alors en Provence.

II) Les archevêques d'Embrun frappérent à leurs tour des monnaies du XIIIe au XVe siécles.


III) L'atelier royale sous Charles VI et ses fils (1406-1417).



La fabrication des monnaies au Moyen-Age


Les monnaies étaient obtenues en frappant une rondelle de métal
(le flan) avec un marteau entre deux coins : un coin fixé dans une enclume et un coin mobile portant en creux le revers de la pièce.

Les pièces étaient fabriqués à partir du poids de métal prescrit à frapper, établit par un décret.
Ces morceaux de métal étaient taillés puis pesés avant d'êtres frappé par un coin monétaire.

   atelier frappe monnaie

A savoir : au Moyen Age on frappait généralement les monnaies à froid plutôt qu'à chaud. Le monnayeur frappait plusieurs fois le coin pour empreindre les monnaies à fort relief.



I) Les monnaies de
Bertrand II, comte d'Embrun (1150 - 1208).


Blason des comtes de Forcalquier
Blason des comtes de Forcalquier

Bertrand II (1150-1208) fut comte d'Embrun, à cette époque la cité faisait partie du comté de Forcalquier en Provence.
En cette qualité il fit frapper à son nom des deniers et des oboles d'argent du type à l'étoile,
Ce monnayage est inspiré de celui du marquisat de Provence et des raymondins. Ce monnayage s'arrête vers 1208, après le mariage de Béatrice de Sabran avec le dauphin André.

Celle-ci amène en dot aux dauphins toute la partie du comté qui s'étend au dessus du pont du Buëch près de Sisteron.
En 1209, la séparation est faite : Embrun et Gap appartiennent aux dauphins et rentre alors dans le Dauphiné.


denier Bertrand II

Denier en billon de Bertrand II de Forcalquier,
collection privée.



II) Les monnaies frappaient par les archevêques d'Embrun
(1294-1457).


scellé plomb archevêque d`embrun
Scellé en plomb de la cour commune d'Embrun XIVe s. , 
à gauche tête de l'archevêque à droite tête du Dauphin.


En 1147, l'empereur Conrad III concéda aux archevêques d'Embrun des droits régaliens dont la fabrication de monnaies en la ville d'Embrun, les comtes et archevêques étaient co-seigneurs.
En 1294, l'archevêque d'Embrun Guillaume VI de Mandagot passa un accord avec le Dauphin Humbert 1er, pour la fabrication d'une monnaie en commun.

Le monnayage et les revenus du monnayage étaient donc une affaire commune.
Pour cela les archevêques et les seigneurs disposaient de l'argent des mines de l'Argentière-la-Bessée, ces derniéres furent utilisés dés le Xe siécle,(elle se visite de nos jours, je vous le conseille, voici le lien :


 http://www.minesdargent.sitew.com/   


Le premier Archevêque d'Embrun à faire battres des monnaies était GuillaumeVI de Mandagot (1295-1311) .
Durant 200 ans, les archevêques de la cité firent frapper des monnaies durant tout leurs règnes; avec de nombreux styles de gravures diférents : Aigle, tête mitré (chapeau d'église) , croix , étoiles, poires ....
Et aussi de qualités diférentes argent, billon (mélange de cuivre et d'argent).


Le dernier archevêque à faire fabriquer des monnaies est Michele-Etienne de Perellos
(1379-1427).
Ce dernier faisait de la résistance à fabriquer des piéces , malgré deux arrêts du conseil delphinal lui interdisant la fabrications de monnaies un en 1401 et l'autre en 1420, car ses monnaies étaient jugées de mauvaises qualités.


A savoir que les monnaies des archevêques d'Embrun sont extrêmements rares.
      
     monnaie archevêque embrun Guillaume VI de Mandagot (1295 - 1311) et Humbert 1er (1281 - 1307
Denier en billon de Guillaume VI de Mandagot
(1295 - 1311) et Humbert 1er (1281 - 1307).


     monnaie archevêque embrun 2 Raymond IV Roubaud (1319 - 1323)
Demi-gros en billon, de l'archevêque Pasteur de Sarrats (1338 - 1350).


     monnaie archevêque 3 Michel-Etienne de Perellos (1379 - 1427)
Denier en billon de Michel-Etienne de Perellos (1379 - 1427).



III) L'atelier royale sous   
Charles
VI et ses deux fils 
(1406-1417).


C'est en réponse au refus de l'archevêque Perellos d'arrêter sa fabrication de monnaies, que le conseil Delphinal avec l'accord du roi de France, font transférer un atelier royale à Embrun en 1406.

Charles VI
Charles VI

L'atelier d'Embrun, fonctionna de 1406 à 1417, ils frappérent des monnaies royales au nom de Charles VI et des monnaies delphinales aux noms de ses deux fils Louis de Guyenne et Jean de France.

11 types de monnaies furent fabriquées par cette atelier :
Tels que des écus d'or, des monnaies d'argent dit "guénars", quart de gros , des patards,...
La marque d'atelier sur les monnaies
(qui servait à savoir ou a était fabriquée la monnaie), est un point sous la 3 éme lettre de la légende au revers (côté pile).

En 11 ans d'activités, il fut fabriqué un total de
2 751 700 monnaies, soit 250 154 monnaies par an.
Malgrés des chiffres importants les monnaies royal et delphinal d'Embrun sont rares.

En 1417 l'atelier fut transféré à Mirabel (26) puis on essaya en 1426 de le rétablir à Embrun sans succès, il fut définitivement installé à Montélimar (26).


    écu d`or charles VI
Ecu d'or à la couronne pour le roi Charles VI (1380-1422).



blanc dit guénar charles VI aversblanc dit guénar charles VI revers
Blanc dit "guénar", argent

pour le roi Charles VI (1380-1422),
collection privée.



       Obole tournois de Charles VI
Obole tournois en cuivre pour Louis 1er, Dauphin (1409 - 1417).



Merci à Mr. Philippe Delaygues pour m'avoir autorisé à utiliser des photos de son site, que je vous recommande, voici l'adresse :

http://la-monnaie-du-05.blog4ever.com/

 

 
 



Créer un site
Créer un site