croix templier 1              LE MOYEN-AGE               croix templier 1  

 

EMBRUN EN PROVENCE
(COMTE DE FORCALQUIER)

 carte comté forcalquier

 

Le début de la féodalité à Embrun est aussi sombre que celle de la fin de l’Antiquité (il y a peu d’écrit).
Pour vous dire, les seules communes connues de l’époque sont Embrun et Savine .
Nous savons qu’Embrun faisait partie du Royaume de Provence (Comté de Forcalquier) au IX ème siècle.

Au X ème siècle, la cité fût envahie deux fois, dont une fois par les Sarazins. Les envahisseurs auraient jeté les habitants du haut du roc (selon la légende). 

Sarrasins
L’archevêché d’Embrun s’étendait jusqu’à la mer méditerranée comme à l’époque romaine.
Dès cette époque, l’église prit une place importante et c’est ainsi que l’évêque d’Embrun devint un seigneur féodal.
Il eu aussi le titre de prince du St Empire Romain Germanique.

A partir du XI ème siècle les archevêques se partagaient le pouvoir avec les comtes d’Embrun.

Au XII ème siècle, la ville faisant partie du comté de Forcalquier (comte de Provence), la paix régna dans tout l’Embrunais.
Cela fit venir les populations, c’est alors que des villages se forment au fur et à mesure du temps.
Mais l’insécurité règne dans les campagnes avec des brigands qui pillent, violent, et détruisent tout le long des routes.

Ceci força les seigneurs de l’époque à ériger des tours de défense (les fameuses mottes féodales),des châteaux forts comme ceux de Réallon et des Crots , St Clément , Châteauroux (Castel Rodolphe qui apparaît dans les textes pour la première en 1154), et surtout la construction de la tour brune.

chateau réallon


Dès cette époque les habitants de l’Embrunais voulurent remercier le ciel de l’amélioration de leur de vie,surtout à cette époque la foi chrétienne y est immense (c'es l’époque des croisades).
A ce sujet les templiers avaient une commanderies hors des murs de la cité.

C’est alors qu’ils commencent à construire la cathédrale Notre Dame du Réal à partir de 1160-1170 (qui sera transformée au fur et à mesure des siècles).
En 1130, fût construit l’abbaye de Boscodon par les moines de l’ordre de St Benoit , grâce à un don du comte de Montmirail (non,non pas celui des visiteurs).
Plusieurs chapelles furent construites, Notre Dame des beaumes à Chateauroux, celle des cordelier hors d’Embrun,Notre Dame du Temple,St Marthe, …

abbaye boscondon
 Abbaye de Boscodon XII éme siécles.

XIII ème s
EMBRUN ENTRE DANS LE DAUPHINE

blason dauphiné

Le 3 juin 1202, Béatrix de Sabran épouse le Dauphin André et reçoit en dote de Guillaume III, comte de Forcalquier, «toute la partie d’Embrun».
Embrun rentre dans le Dauphiné.

Insurréction de 1237

Au printemps de 1237,une insurréction éclata à Embrun.
 La cause ??? l’augmentation des impôts, la mauvaise répartition des tailles avec les nobles et contre les exemptions d’impôt pour les chanoines.
troupe delphinale
Il fallut l’intervention brutale des troupes delphinales pour mâter la rebellion.

Embrun excommuniée

En 1250, l’archevêque de l’époque Henri de suze, homme autoritaire et pimpant du titre de prince du St Empire Germanique, impose de nouveaux impôts mal répartis aux Embrunais qui refusent de prêter serment au prélat.

C’est alors que, le 15 août 1253, la population se réunissant devant la cathédrale intérrompt la messe par des clameurs.

Henri de Suze fou de rage et ayant les chocottes, quitte Embrun avec l’appui du pape Innocent IV.
 Il excommunie les consuls (les gens de l’autorité de la ville d’Embrun).

En attendant que l’orage passe, sans se soucier de l’autorité de personne, ils rendent justice eux-mêmes, se fabriquent un sceau, lèvent les impôts, promulguent des lois, etc...
Bref, la cité d’Embrun devient une république à la «Suisse».

excomunication

Alors pour répondre à cet affront, Henri de Suze brandit «les foudres de Dieu» !
Il lance l’interdit sur Embrun et «livre la ville à Satan» !

Tous ceux qui pénètreront dans la ville, recevront un Embrunais, seront excommuniés.
Tous les contrats, mariages, testaments seront annulés et les morts ne seront pas enterrés mais pendus aux arbres.

Les Embrunais résistent un an mais, à la demande du Dauphin Guigues, ils se rendent.
C’est la fin de «l’état d’Embrun».
 
Nouvelle révolte de 1313

En 1313, un nouvel archevêque très insolent amena les Embrunais à assièger, attaquer et à piller le palais.
Mais devant le dauphin et l’archevêque, ils doivent faire amende honorable et stopper leur révolte (zut).

 amande honnorable

 Les hérésies et la persécution

A partir de 1117 et jusqu'en 1490, des prêtres (les ancêtres des Vaudois) viendront dans notre région prêcher leur nouvelle religion étant donné les abus du clergé de l’époque,
la population commence à y adhèrer petit à petit…

Mais les papes enverront, par période des inquisiteurs avec leurs troupes dans les vallées pour les traquer, eux et leurs familles.

C’est pauvres personnes furent arretées, leurs bien vendus, emprisonnées dans la tour brune et torturées.

bucher

Elles finissaient leur vie sur le bûcher près de la cathédrale.
Ceux qui se repentaient devaient payer une amende et subir un long pélerinage très difficile pour eux.

XIV eme siècle EMBRUN RENTRE DANS LE ROYAUME DE FRANCE

  blason dauphiné france

Le visage de la cité au XIV eme s.


Embrun est une cité étape sur le chemin de St Jacques de Compostelle (de Rome à Santiago-de-Compostela). Elle est aussi située sur la route de l’Italie en direction de la cour Pontificale (Avignon). Tout cela, associé aux miracles miracles de Notre Dame du Réale, attire de nombreux pèlerins dans les murs de la ville fortifiée .
st jacques compostelle
La cité sans industrie est relativement réduite. Elle est essentiellement une ville ecclésiastique, seigneuriale et bourgeoise. Elle compte quelques marchands étrangers dont des lombards.

Fière de ses deux églises, sa cathédrale, ses deux hôpitaux et de ses deux palais.

La ville elle est bien protégée:


-  Au nord par une muraille avec ses tours.
-  Côté Roc la défense y est faite naturellement.
-  Le palais archiépiscopal et la Tour Brune forme un 
    réduit fortifié à l'intérieur même de la ville.
-  Le palais du comte est à l‘extérieur de la ville.

La cité est alimentée par de nombreuses sources comme toujours.La population  se concentre avant le boulevard Pasteur surtout rue de la liberté et rue Clovis Hugues.

Mais le rattachement du Dauphiné au royaume de France en 1349 va emmener dans notre vallée les troupes partant guerroyer en Italie, les ennemis, les pillages et les fameuses maladies comme la peste.

Les épidémies

la peste

 Les troupes qui passèrent à Embrun emmenèrent avec elles de nombreuses maladies.
C’est ainsi que les maladeries situées hors des murs de la ville étaient souvent pleines.

La peste de 1348 a tué un tiers de la population de la cité.


Les guerres

La guerre de cent ans va emmener des routiers (mercenaires) qui, faute de soldes durant les périodes de paix, vont piller et tout détruire sur leur passage.
De septembre 1368 à avril 1369, ils ravagent tout autour de la ville.mercenaires

Seul Embrun a résisté grâce à ses murailles.
Les habitants décident alors de construire de nouvelles défenses.

 L'hérésie suite et fin

 En mars 1366, Urbain V mène une expédition contre les hérétiques en Val Pute (hommes et femmes brûlés).

En 1380 le pape Urbain VI ordonne encore la répression contre les vaudois de l’Argentière et Freissiniéres.

suplice

De 1483 à 1509, de nombreuses expéditions contre les derniers Vaudois sont ordonnées. Ces dernières les exterminerons par la violence des vallées du diocèse d’Embrun.


Durant toutes ces périodes sombres, les prisons d’Embrun dont la tour brune seront souvent pleines et feront office de salle de supplices.


Louis XI et Embrun

Louis XI fut exilé de la cour en 1447 par son père.
C’est alors qu'il part se réfugier dans le Dauphiné, ce qui l’emmenera à venir séjourner de nombreuses fois dans la ville.

En 1445, il fait fermer par décret l’atelier monétaire qui frappait monnaie depuis 1135.

 Louis XILouis XI.

 

En 1461, Louis XI devient roi de France.
Il vénère les miracles de notre Dame du Réal.
Malade en 1482, il est guéri par la vierge Marie et offre à la cathédrale ses fameuses orgues, que vous pouvez encore voir de nos jours.

Il est fait protochanoine de N-D du réal, tout comme l'est aujourd'hui notre président de la République (le dernier en date à être venu est le générale De Gaulle en octobre 1961 ).


 Les vestiges du Moyen-Age :

Les traces cette époque sont nombreuses dans l'Embrunais :


  Les fortifications :
  
- La Tour Brune XIIe , château des Crots (modifié avec le temps) XIIIe.
- Maison forte XIIe.
- Tour de St Clément XIVe, murailles XIVe ,porte avec herse dans Embrun ...
maison channonge + porte herséMaison des Chanonges XIII éme siècles, à droite la porte hersée qui était le seul accés au réduit fortifié qu'était la cité ecclésiastique (un village dans la cité).

 Des édifices religieux :

- Cathédrale de N-D du Réal XIIe,église St Donat ,église des Cordeliers XIVe,...

  squeletteEn 1987, est découvert le squelette d'un vieil homme dans une tombe à caisson du XIII éme siécle, durant des fouilles archéologiques à l'emplacement du parking actuel du palais.

 -  Le palais de l'archevêché date du XII ème siècle, tout comme la Tour brune. Ces deux édifices formaient une forteresse médiévale appartenant à l'archevêque.

- La forme de la ville (rues sinieuses et sombres) est typique de cette époque et de la Renaissance.
 

toure bruneLa tour Brune, ancien donjon (prison et salle des trésors) des archevêques de la cité.



 







 

 
 



Créer un site
Créer un site